FAQ Master MEEF Mention PIF

Questions générales

Préliminaire : les réponses indiquées dans cette FAQ correspondent au fonctionnement normal des formations de cette mention de Master et non du fonctionnement spécifique lié au contexte actuel de crise sanitaire.
 

Public cible
A qui s’adresse cette mention du Master MEEF ?

Temporalité de la formation
Puis-je faire le master en plus de deux ans ?

Concilier formation et activité professionnelle
Puis-je exercer une activite professionnelle parallèlement à la formation ?

Procédure d’inscription au Master MEEF
Comment déposer une candidature ?
Quelles pièces dois-je fournir ?
Puis-je être admis directement en M2 ?

Processus d’admission
Qui décide de mon admission ?
Quand aurai-je une réponse ?

Frais de formation
Combien cela coûte ?

Validation des acquis
Si j’ai déjà acquis certaines compétences et possède une expérience professionnelle significative, est-il possible d’être dispensé.e de certaines UE ?
Si je ne dispose pas de diplôme requis pour candidater ou m’inscrire à la formation, est-ce que je peux candidater ou être éligible à la formation ?

 

Questions spécifiques à chaque parcours

FAQ   : MASTER MEEF Mention PIF Parcours « Ingénierie de formation et Médias numériques »


FAQ   : MASTER MEEF Mention PIF Parcours « Formation de formateurs »

Pour le parcours « Formation de formateurs » les informations concernant les objectifs de la formation, son organisation et ses modalités pédagogiques figurent dans les brochures de M1 et de M2.


FAQ   : MASTER MEEF Mention PIF Parcours « Métiers de l’adaptation et de la scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers » Ecole Inclusive


Questions générales

Public cible

A qui s’adresse cette mention du Master MEEF ?
Cette mention du master MEEF s’adresse essentiellement à des professionnels de l’enseignement ou de l’éducation en formation continue, en reprise d’études, mais aussi à des étudiants en formation initiale. Comme précisé ci-dessous, cela dépend du parcours choisi.

Le parcours « Ingénierie de formation et Médias numériques » s’adresse à des professionnels en exercice, enseignants du premier ou du second degré souhaitant développer leurs compétences numériques. Il est également ouvert à des formateurs venant d’autres horizons. Il s’adresse enfin à d’autres professionnels (ingénieurs, consultants, chefs de projet) souhaitant acquérir des compétences liées à la formation. Le parcours est accessible en formation initiale comme en formation continue.

Le parcours « Formation de formateurs » est ancré dans un cursus universitaire et encadré par des enseignants-chercheurs spécialistes des questions d’éducation et des professionnels de la formation. Il propose une formation diplômante de haut niveau permettant, selon le projet professionnel de la personne, d’accéder à une formation aux fonctions de formateur d’enseignants (CAFIPEMF ou CAFFA) et, plus largement, d’acquérir des compétences permettant d’évoluer vers des fonctions liées à la formation, l’évaluation et l’encadrement en milieux scolaires. Un prérequis pour accéder à ce parcours est d’avoir au moins cinq ans d’expériences en tant qu’enseignant. Le parcours est accessible en formation continue.

Le parcours « Métiers de l’adaptation et de la scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers » s’adresse à des professionnels en exercice qui travaillent avec des enfants, adolescents et jeunes adultes ayant des « besoins éducatifs particuliers » (BEP). La première année M1 permet de préparer la certification CAPPEI.

Temporalité de la formation

Puis-je faire le master en plus de deux ans ?
Oui, c’est possible.

Chaque année de Master vous permet d’obtenir 60 ECTS (European Credits Transfer System en anglais, soit système européen de transfert et d’accumulation de crédits en français.) repartis sur l’année selon les différentes Unités d’Enseignement (UE) des maquettes de chaque parcours.
Les crédits sont calculés en fonction de la charge de travail qui prend en compte les cours magistraux, les travaux pratiques, les séminaires, les stages, les recherches, le travail personnel, les examens, les objectifs de la formation et les compétences à acquérir. Les crédits ECTS constituent un outil complémentaire au diplôme, ils vous sont acquis UE par UE lorsque vous avez validé cette UE et même en cas de pause des vos études. Autrement dit, ils sont capitalisables.

Concilier formation et activité professionnelle

Puis-je exercer une activite professionnelle parallèlement à la formation ?
Le parcours « Ingénierie de formation et Médias numériques » est en mode hybride (avec des cours à distance et en présentiel). Les cours en présentiel sont placés de telle sorte que les modalités de la formation soient compatibles avec une activité professionnelle. Toutefois le nombre d’heures de cours par étudiant étant d’environ 500h sur les deux années, ce master demande un fort investissement de travail personnel.

Le parcours « Formation de formateurs » recrute essentiellement en M1 des professeurs en exercice (école, collège ou lycée) souhaitant évoluer vers de nouvelles missions ou fonctions de formation ou d’encadrement. Pour que ces enseignants puissent obtenir le Master, l’emploi du temps permet de suivre l’ensemble des cours en dehors du temps dévolu aux activités professionnelles.
En 1re année de Master (M1) : les cours sont dispensés majoritairement à distance, des rencontres avec les enseignants sont organisées trois à quatre samedis par semestre, des interactions sont proposées via différents forums avec les enseignants et des tuteurs.
En 2e année de Master (M2) : les cours sont proposés majoritairement en présentiel, le mercredi après-midi. Des compléments sont proposés à distance ainsi que des enseignements méthodologiques quelques samedis matin durant l’année universitaire.

Pour le parcours « Métiers de l’adaptation et de la scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers », la première année M1 est réservée à des professionnels en exercice et en décharge de service pour suivre les cours en présentiel (plusieurs regroupements de trois semaines de cours). Pour la deuxième année M2, les UE sont hybrides avec des cours compatibles avec une activité professionnelle.

Remarque : En cas de difficulté majeure, en particulier liée à l’activité professionnelle, une dispense d’assiduité avec une adaptation des modalités d’évaluation peut être envisagée sur demande et justificatifs (à l’exception du M1 du parcours « Métiers de l’adaptation et de la scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers »)

Procédure d’inscription au Master MEEF

Comment déposer une candidature ?
Si vous souhaitez candidater, il vous suffit de créer un dossier de pré-inscription en ligne à l'adresse suivante : https://candidature.inspe-paris.fr.

Ce serveur de préinscription sera ouvert du 11 mai au 03 juillet 2020, pour les trois parcours de la mention PIF.



Quelles pièces dois-je fournir ?
IMPORTANT : afin de résoudre d’éventuelles difficultés, veillez à donner une adresse mail et un numéro de téléphone permettant de vous contacter rapidement.

  • Copie Recto-Verso d’une pièce nationale d’identité (carte nationale d’identité ou passeport)
  • Attestation sur l’honneur que vous n’êtes pas en possession d’une carte d’étudiant ou certificat de scolarité pour l’année à venir
  • Dernier diplôme post-bac obtenu (ou à défaut attestation de réussite signée et tamponnée par l’établissement d’enseignement supérieur). Les diplômes non universitaires doivent être reconnus au RNCP (Registre national des certifications professionnelles) comme étant de niveau minimum de BAC+3
  • Numéro INE : le N°INE est un Identifiant National Etudiant unique. Ce numéro est composé de 11 caractères. Il a été́ attribué à partir de l’année 1995 dans les lycées et les universités. Tout étudiant obtient un N° INE dès sa première inscription dans un établissement d’enseignement supérieur français depuis 1995/1996. Il est à fournir dans tous les établissements supérieurs français où l’étudiant désire s’inscrire. Un étudiant ayant égaré son N° INE, doit le réclamer auprès du service de scolarité́ du premier établissement d’enseignement supérieur français qu’il a fréquenté́. Il peut également le trouver sur un certificat de scolarité́, un relevé́ de notes ou à défaut, sur une ancienne carte d’étudiant.

Un étudiant ayant eu le baccalauréat avant 1995, n’ayant jamais pris d’inscription dans l’enseignement supérieur ou qui n’a jamais été́ inscrit en France, ne possède pas de N°INE. Si vous êtes dans ce cas, indiquez-le.

  • Ensemble des relevés de notes (signés et tamponnés par l’établissement d’enseignement supérieur) obtenus durant le cursus post-bac. Joindre une attestation sur l'honneur si vous ne détenez pas de relevés de notes.
  • C.V. actualisé et détaillé. (Pour le parcours « Formation de formateurs » il n’est pas utile de lister l’intégralité des formations suivies au cours de la carrière, mais simplement les évolutions majeures et faits marquants de la carrière.)
  • Lettre de motivation : elle est essentielle pour la commission pédagogique et doit être rédigée avec soin ; cette lettre ne constitue pas un critère de sélection, mais un outil destiné aux responsables pédagogiques afin d’appréhender au mieux le projet de formation des candidats.
  • Fiche de projet professionnel : cette fiche, à la différence de la lettre de motivation, permet de renseigner votre situation professionnelle ou votre statut au moment de candidater à la formation ainsi que le type de financement envisagé. Le document est disponible sur le site de l’INSPÉ de l’Académie de Paris dans la rubrique « devenir enseignant ou CPE /reprendre des études/candidater en master MEEF »

Puis-je être admis directement en M2 ?
Si vous souhaitez candidater directement en M2, nous vous conseillons de prendre contact avec la responsable de la mention ou avec le coordonnateur du parcours concerné avant de déposer votre candidature sur la plateforme dédiée à et effet.

L’admission directe en M2 n’est accordée qu’exceptionnellement – après avis de la commission pédagogique – aux personnes ayant validé récemment un M1 proposant des enseignements analogues à ceux proposés dans le M1 du parcours concerné.

Si votre candidature est éligible, vous devez vous préinscrire sur le site de l'INSPÉ à cette adresse https://candidature.inspe-paris.fr

Processus d’admission

Qui décide de mon admission ?
Une fois le dossier de candidature créé et validé par le candidat, il est examiné par une commission pédagogique interuniversitaire. Les commissions d’admission de la mention PIF siègent par parcours et sont composées statutairement par les membres suivants :

  • le ou la responsable de mention ;
  • le ou les coordonnateurs du parcours ;
  • un formateur intervenant dans ce parcours ;
  • un représentant de chacune des universités partenaires du parcours ;
  • un représentant de l’académie de Paris, impliqué dans ce parcours.



Quand aurai-je une réponse ?
La commission d’admission pour l’année 2020-2021 se tiendra le 6 juillet 2020.

La décision d’admission vous sera notifiée par courriel dans les 24h suivant la date de la commission. Vous disposerez alors d’un délai de 7 jours calendaires pour accepter votre inscription à l’INSPE de l’académie de Paris.

Ensuite, seuls les candidats ayant reçu un avis favorable sont autorisés à s’inscrire administrativement.

Pour les parcours « Métiers de l’adaptation et de la scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers » et « Ingénierie de formation et Médias numériques », les inscriptions administratives se font à l’INSPÉ de Paris.

Pour le parcours « Formation de formateurs » les inscriptions administratives se font auprès de l’Université de Paris.

Les modalités d’inscription sont indiquées dans le message envoyé pour signifier la notification de la décision d’admission.

Frais de formation

Combien cela coûte ?
Conformément à la convention signée avec le rectorat, pour les enseignants et tout personnel de l’éducation nationale, les frais d’inscription s’élèvent à 350 euros + les droits d’inscription. (243 euros, tarif 2019 à titre indicatif)

De plus, les étudiants inscrits en M1 dans le parcours « Adaptation et scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers » sont exonérés de frais d’inscription.

De même, les étudiants inscrits en M1 dans le parcours « Formation de formateurs » et admissibles en 2020 au CAFIPEMF et au CAFFA sont exonérés de frais d’inscription.

Si vous n’êtes pas personnel de l’éducation nationale, rapprochez-vous du service formation continue de l’INSPE (https://www.inspe-paris.fr/article/candidater-reprise-detudes) ou de l’Université de Paris pour connaître les frais de formation, les modalités de financement possibles et les conditions d’exonération.

Validation des acquis

Si j’ai déjà acquis certaines compétences et possède une expérience professionnelle significative, est-il possible d’être dispensé.e de certaines UE ?
Si vous avez de l’expérience dans le champ visé par la formation et vous souhaitez faire reconnaître les compétences acquises grâce à votre parcours professionnel, une commission de validation d’acquis étudiera et pourra statuer par rapport à votre demande. ( modalités à voir lors de la rentrée des étudiants)



Si je ne dispose pas de diplôme requis pour candidater ou m’inscrire à la formation, est-ce que je peux candidater ou être éligible à la formation ?
Si vous n’avez pas le niveau de diplôme requis, la commission d’admission vous signalera que vous pouvez demander la validation des acquis Professionnels et Personnels (VAPP).

Après une phase de recevabilité et de contractualisation, votre dossier sera étudié par une commission pédagogique spécifique qui proposera :

  • Soit l’accès direct à la formation (au même titre que le candidat qui a le diplôme requis)
  • Soit la non-validation du dossier

Vous pouvez consulter la documentation sur ce point à l’adresse suivante :
https://www.inspe-paris.fr/article/validation-acquis-professionnels-personnels-vapp

 


Questions spécifiques à chaque parcours

FAQ   : MASTER MEEF Mention PIF Parcours « Ingénierie de formation et Médias numériques »

Pourquoi relier ingénierie de formation et médias numériques ?
Le contexte actuel montre l’importance croissante de la distance dans les formations. Mais il ne suffit pas de basculer une formation initialement en présentiel à distance pour en faire une bonne formation. Elle doit être repensée globalement en intégrant les médias numériques généralistes et les médias spécifiquement dédiés à la formation.

Quels sont les partenaires de la formation ?
Trois composantes de Sorbonne université, l’INSPÉ, le CELSA et la faculté des sciences et d’ingénierie, se sont alliées pour créer une offre originale ouverte à des publics variés en jouant sur la complémentarité de chacun. Cette rencontre des publics, au croisement des domaines du numérique et de la formation, est un élément structurant de l’offre proposée. L’idée centrale est d’apporter aux étudiants une ouverture sur des situations et des contextes qui ne sont pas les leurs au départ, en bénéficiant de la spécialité reconnue de chaque institution partenaire.

Quelles sont les compétences visées ?
Le Master est construit autour de six grandes compétences se déclinant en compétences spécifiques dans chacune des UE :

  1. Maîtriser les enjeux des transformations du monde de la formation au sens large, en lien avec le numérique

  2. Savoir concevoir et piloter un projet de formation intégrant le numérique de façon pertinente dans des contextes différents

  3. Etre en mesure d’analyser les usages (potentialités et limites) des outils et médias numériques sur des supports variés et avec des publics différents

  4. Savoir évoluer dans des institutions et contextes de formation : institution scolaire, formation continue d’adultes, organismes de formation, associations, collectivités territoriales, entreprises, etc.

  5. Connaître et pratiquer suffisamment les outils et techniques de développement et de gestion de données pour être en mesure de dialoguer utilement avec les développeurs

  6. Savoir communiquer oralement et par écrit sur des supports variés en français et en anglais


Quels sont les débouchés de la formation ?
À l’issue de la formation, les titulaires du master se tournent vers des missions de formation ou d’ingénieurs de formation à forte dimension numérique dans les académies notamment, vers l’encadrement (conseil en formation, chargé de mission assistance à maîtrise d’ouvrage, chef de projet e-formation) ou vers la recherche (études doctorales).

Comment s’organisent les études sur 2 ans ?
Le M1
pose les éléments fondamentaux de la gestion de projet ainsi que les concepts théoriques indispensables. Il propose une initiation aux nouveaux enjeux de la formation et du numérique et une approche réflexive dans l’usage des outils et médias numériques dans la formation dans des disciplines et spécialités variées. Il est basé sur des mises en situation concrètes par la mise en œuvre d’un projet ancré dans des situations professionnelles réelles.

Le M2 approfondit les acquis du M1 dans un tronc commun qui poursuit la réflexion sur les usages des techniques dans la formation, présente méthodes et outils dédiés (notamment les chaînes éditoriales), développe les compétences de communication en anglais en lien étroit avec le stage long obligatoire s’exerçant dans des institutions variées et menant à la rédaction d’un mémoire.

Le M2 offre deux spécialisations, l’une « Ingénierie pour le e-éducation » à la dimension informatique plus poussée et comprenant trois UE proposées par la faculté des sciences et d’ingénierie, l’autre « Médias numériques pour la formation », davantage centrée sur les médias numériques (incluant les réseaux sociaux) et composée d’une UE proposée par le CELSA et de deux UE proposées par l’INSPÉ.

Le Master évolue en permanence. A compter de la rentrée 2020, une nouvelle UE « Ingénierie de formation et hybridité » sera proposée à l’ensemble des étudiants de M2.

Pour le détail des UE, voir https://www.inspe-paris.fr/article/parcours-ingenierie-formation-medias-numeriques

Comment s’organise l’emploi du temps en M1 et M2 ?
Les enseignements sont proposés en mode hybride. En M1 comme en M2, les cours ont lieu essentiellement au premier semestre (de début septembre à fin janvier), le second semestre du M1 étant consacré à la mise en œuvre d’un projet, celui du M2 au suivi d’un stage.

Les enseignements présentiels de M1 ont lieu les mardis après-midis, les mercredis après-midis et certains vendredis après-midis. Les enseignements en M2 ont lieu, pour le parcours A les mardis et mercredis toute la journée, pour le parcours B les mardis après-midis, les mercredis toute la journée et certains samedis matins.

A cela s’ajoutent des enseignements intensifs pendant deux semaines : l’une pendant les vacances scolaires de Toussaint, l’autre pendant les vacances d’hiver.

A noter que la part des enseignements à distance est appelée à augmenter d’année en année. C’est le cas de la nouvelle UE « Ingénierie de formation et hybridité ».

Comment l’évaluation est-elle organisée ?
L’évaluation est réalisée en mode contrôle continu. Cette évaluation est effectuée, sous la responsabilité de l’enseignant responsable de l’UE, sous forme d’interrogations écrites ou orales, comptes rendus, devoirs de formes variées, document collaboratif, présentations orales, etc.

Ces modalités ainsi que leur calendrier sont précisées par chaque responsable d’UE au début de l’année.

Comment se déroule pratiquement le stage en M2 ?
Les étudiants sont appelés à faire un stage de plusieurs semaines au second semestre de l’année de M2. Les responsables de la formation encouragent vivement les étudiants à réaliser ce stage dans un contexte professionnel différent du leur. Il peut avoir lieu à l’Éducation nationale, en milieu associatif, en collectivité locale, en entreprise, etc. Des aménagements sont possibles pour tenir compte le plus possible des contraintes professionnelles de chacun.

En quoi consiste le mémoire de fin d’étude ?
Ni mémoire de recherche ni rapport de stage, le mémoire articule des situations professionnelles concrètes vécues durant le stage et des apports théoriques acquises pendant le master en vue de proposer une réflexion originale qui aille au-delà d’un récit de l’expérience. Les étudiants sont aidés dans cette démarche par un suivi individualisé amorcé avant le stage.

FAQ   : MASTER MEEF Mention PIF Parcours « Formation de formateurs »

Pour le parcours « Formation de formateurs » les informations concernant les objectifs de la formation, son organisation et ses modalités pédagogiques figurent dans les brochures de M1 et de M2.

FAQ   : MASTER MEEF Mention PIF Parcours « Métiers de l’adaptation et de la scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers » Ecole Inclusive

A qui s’adresse le M1 ? Qui peut s’y inscrire ?
L’inscription se fait dans le cadre de la préparation de la certification CAPPEI. Cette formation s’adresse à des professionnels en exercice qui travaillent avec des enfants, adolescents et jeunes adultes ayant des « besoins éducatifs particuliers » (BEP). Cette expression, couramment utilisée au niveau européen, désigne très largement les élèves qui ont besoin d’une adaptation des méthodes d’éducation et d’enseignement, en particulier les enfants, adolescents et jeunes adultes en situation de handicap ainsi que ceux en grande difficulté scolaire.

Quels contenus ? Que vais-je apprendre ?
Le   master occupe une  place originale  parmi  les  offres  de  formation  existantes   :

-Il répond à une demande sociale et institutionnelle (cf. Loi du 11 février 2005) ;

-Il se donne pour ambition de permettre une compréhension des évolutions conceptuelles et réglementaires dans le domaine des BEP, de l’ASH et de la prise en compte de la personne en situation de handicap dans la société ;

-Il vise l’élaboration d’une posture professionnelle évolutive ;

-Il s’appuie sur la recherche et la pratique ;

-Il est centré sur les questions de la professionnalisation d’enseignants se spécialisant selon le public d’élèves auprès duquel ils seront amenés à exercer : en réseau d'aides spécialisées aux élèves en difficulté (Rased) en aide à dominante pédagogique travailler ; en Rased en aide à dominante relationnelle ; en section d'enseignement général et professionnel adapté (Segpa) ou en établissement régional d'enseignement adapté (Erea) ; en unité localisée pour l'inclusion scolaire (Ulis) ; en unité d'enseignement (UE) des établissements et services sanitaires et médico-sociaux.

Quel lien entre le master et le CAPPEI ?
Le master répond à une demande sociale et institutionnelle (cf. Loi du 11 février 2005). Il se donne pour ambition de permettre une compréhension des évolutions conceptuelles et réglementaires dans le domaine des BEP, de l’ASH (Adaptation scolaire et Scolarisation des élèves en situation de Handicap) et de la prise en compte de la personne en situation de handicap dans la société. Le master est centré sur la spécialisation d’enseignants du premier ou du second degré. S’appuyant sur la recherche et la pratique, il vise l’élaboration d’une posture professionnelle évolutive. Différents parcours de formation permettent une spécialisation selon les publics d’élèves auprès desquels les enseignants seront amenés à exercer.

Le CAPPEI : L'article L. 111-1 du code de l'éducation affirme que « le service public de l'éducation et veille à la scolarisation inclusive de tous les enfants sans aucune distinction ». Il consacre ainsi une approche nouvelle : quels que soient les besoins particuliers de l'élève, c'est à l'école de s'assurer que l'environnement est adapté à sa scolarité. C’est dans ce contexte d’école inclusive que le décret n°169 du 10 février 2017 crée le certificat d'aptitude professionnelle aux pratiques de l'éducation inclusive (CAPPEI) pour les enseignants des premier et second degrés. Dispensés au sein du M1, les contenus des modules de tronc commun, de professionnalisation et d’approfondissement, ainsi que l’accompagnement de stage, permettent de préparer les épreuves de certification. 

Dans le cadre du MASTER MEEF Mention PIF Parcours « Métiers de l’adaptation et de la scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers » Ecole Inclusive, à qui s’adresse le M2 ? qui peut s’y inscrire ?
Cette formation s’adresse à :

  • des professionnels en exercice qui travaillent avec des enfants, adolescents et jeunes adultes ayant des « besoins éducatifs particuliers » (BEP).  Cette expression, couramment utilisée au niveau européen, désigne très largement les élèves qui ont besoin d’une adaptation des méthodes d’éducation et d’enseignement, en particulier les enfants, adolescents et jeunes adultes en situation de handicap ainsi que ceux en grande difficulté scolaire.
  • Les détenteurs du M1 ASH école inclusive
  • tout détenteur d’une L2 ou d’un M1 en liens avec les métiers de l’école inclusive.

Pour quels objectifs professionnels ?
Le M2 dote les étudiants de compétences, de repères théoriques et d’outils méthodologiques leur permettant d’analyser des besoins, de prendre en charge les publics à BEP et d’assurer des responsabilités dans les secteurs de l’éducation, de la formation et des politiques éducatives. Il s’appuie sur un approfondissement théorique et une analyse des pratiques articulées entre les stages professionnels et l’élaboration d’un mémoire professionnel. Le M2 vise la construction d’une posture professionnelle susceptible de s’adapter aux évolutions des métiers concernés et d’aider au renouvellement des gestes professionnels, en tant que personnel ressource dans l’accompagnement d’équipes pluri-catégorielles. Cette formation permet aux professionnels d’envisager les aménagements favorisant l’accessibilité ainsi que les améliorations à apporter pour optimiser les structures et dispositifs éducatifs existants.

Quels débouchés à l’issue de la formation ?  Pour quels métiers ?
Les débouchés professionnels sont :

-Les  métiers  de  la  scolarisation des  élèves à  besoins  éducatifs  particuliers ;

-Les  métiers de l’accompagnement à la scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers ;

-Les métiers de l’accompagnement à la prise en charge des enfants en situation de handicap ;

-Les métiers de conseil dans le domaine de la prise en compte du handicap : chargé de mission spécialisé soit dans le monde associatif, soit dans les collectivités territoriales, ou dans le domaine du secteur privé ;

-Les métiers de conseil et de formation dans la scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers dans le domaine de l'éducation.

Aller plus loin :

A+A-
Envoyer par mail Imprimer