PES - UE4. Recherche et pratiques professionnelles

Responsable : Pauline BEAUPOIL-HOURDEL

Le mémoire est un écrit réflexif qui ne doit pas être confondu avec l’écrit professionnel réalisé dans le cadre de l’UE3.


Contenus des enseignements

  • 1 CM de méthodologie
  • 5 séances de TD pour assurer un suivi des mémoires tout au long de l’année par le.la directeur.rice de mémoire
  • 1 séance pour présenter son travail de recherche au sein du groupe.

Enjeux du mémoire

Production écrite structurée, résultant d’une réflexion approfondie, le mémoire « prend appui sur le stage de la formation en alternance » (arrêté du 27/08/2013, art.19).

Le mémoire MEEF, même s’il prend nécessairement appui sur l’analyse de données recueillies lors du stage en responsabilité et s’il aborde une thématique de recherche en didactique, ne s’apparente ni à un rapport de stage, ni à un mémoire de recherche.

Le mémoire permet au professeur stagiaire de prendre le recul nécessaire par rapport à son expérience dans la classe et d'analyser des situations rencontrées à cette occasion. Son élaboration rend nécessaire l’entraînement à une forme d’écriture longue et impose une distance critique par rapport à l’action.

Ainsi, l’enseignement d’une discipline peut être l’objet du mémoire en tant qu'elle est enseignée mais non pas en tant qu'objet de recherche ; le mémoire MEEF, même s’il possède une composante disciplinaire, ne vise pas à l'accroissement des connaissances dans la discipline.

Les connaissances pédagogiques, disciplinaires et didactiques, socio-éducatives ou encore administratives acquises au cours de la formation et lors des lectures personnelles permettent d’étayer la réflexion conduite au sein du mémoire. Les points de vue qui y sont débattus sont également argumentés à la lumière des résultats de la recherche.

Le mémoire représente l’aboutissement de la démarche de réflexion et d’analyse des pratiques développée au cours de l’année de stage. L’attitude réflexive qu’il contribue ainsi à susciter a vocation à devenir celle du futur professeur tout au long de sa carrière.


Domaines d’investigation possibles

Les questions posées par l’exercice du métier d’enseignant sont multiples et peuvent s’inscrire dans plusieurs domaines :

  • Domaines disciplinaires

Tous les domaines disciplinaires peuvent être concernés par de tels questionnements : le français (la littérature de jeunesse, la maîtrise de la langue, l’expression orale, la production d’écrit, etc.), les mathématiques (la numération, la résolution de problèmes, l’utilisation d’instruments et de techniques en géométrie, etc.), les arts (les pratiques vocales, l’histoire des arts, etc.), les sciences et technologie (le fonctionnement du vivant, les êtres vivants dans leur environnement, etc.), …

Un mémoire consacré à une discipline abordera nécessairement la didactique de cette discipline (gestion des apprentissages dans le cadre de son enseignement, notions à enseigner, représentations initiales, construction de compétences, définition d’objectifs, construction d'activités de classe, …)

De même, des questionnements liés à l’inter-, la pluri- , la transdisciplinarité peuvent être particulièrement riches.

  • Domaine institutionnel

Orientation, relations avec les parents d'élèves, projet d'établissement, ...

  • Domaine des approches innovantes

Conception et évaluation de dispositifs nouveaux (intégration du numérique dans son enseignement, intégration de son enseignement dans le cadre de projets, transdisciplinarité, ...)

  • Domaine socio-éducatif

Education à la citoyenneté, au développement durable, éducation à la santé, …

Forme du mémoire

Les documents de cadrage du mémoire utilisés lors du CM sont à disposition sur la plateforme Moodle 2019 (« UE4-Mémoire » puis « Cadrage de l’UE »).

La clé d’inscription est : UE4M2.

Précisions

Tous les stagiaires, qu’ils soient inscrits en Master MEEF ou hors Master, rédigent un mémoire.

Selon la situation du.de la stagiaire, la taille du mémoire peut varier :

  • PES Master : mémoire inférieur à 12.000 mots (30 pages environ)
  • PES Hors Master titulaires d’un autre master ou dispensés de Master (sportif.ve de haut niveau, parent de 3 enfants) : écrit professionnel compris entre 6.000 et 10.000 mots (15-25 pages)
  • PES Hors Master déjà titulaires du master MEEF : écrit professionnel compris entre 6.000 et 10.000 mots (15-25 pages)

 


Modalités d’évaluation

Tout au long de l’élaboration du mémoire, l’évaluation possède une visée formative ; le.la directeur.rice de mémoire prend en compte cet élément lorsqu’il.elle participe à la commission de soutenance.

Le mémoire est évalué à l’écrit, et à l’oral lors de sa soutenance, pour rendre compte de la capacité du.de la stagiaire à réfléchir sur sa pratique professionnelle, de sa capacité à l’auto-formation permanente, de sa capacité à formuler des avis professionnels et à les défendre.

Remise du mémoire par le.la stagiaire :

  • Vague A : le 7 mai 2020 (S19) à 17h au plus tard
  • Vague B : le 30 avril 2020 (S18) à 17h au plus tard
     
  • 2 exemplaires imprimés au SEVE
  • 1 version numérique définitive sur l’espace moodle du cours

L’évaluation du mémoire porte sur :

  • la qualité et la pertinence des observations
  • l’aptitude à formuler une problématique
  • les capacités de réflexion et d'analyse critique
  • l’aptitude à mobiliser les connaissances nécessaires au traitement du sujet, la clarté et la rigueur de l'exposé, à l'écrit comme à l'oral

La soutenance est assurée par une commission constituée d’au moins deux formateur.rice.s désigné.e.s par l’INSPE, dont le.la directeur.rice de mémoire et, si possible, les tuteur.rice.s. Il.elle.s apportent un regard croisé sur le mémoire et sa soutenance.

Elle donne lieu à la rédaction d’un rapport d’évaluation de la part de la commission de soutenance.

Soutenance du mémoire

La soutenance du mémoire est individuelle et publique. Elle se déroule en deux temps.

  1. Exposé initial : les membres de la commission de soutenance ont pris connaissance du document ; cet exposé ne peut donc pas être envisagé comme une redite ou une paraphrase de ce que contient déjà le texte rédigé. L’objectif est de donner des informations complémentaires, de porter a posteriori un regard critique sur le texte rédigé, de faire état des résultats d’une évaluation d’action(s) ne figurant pas nécessairement dans le mémoire, d’expliciter ce qui a conduit à choisir le questionnement qui s’y trouve développé, de dire les difficultés rencontrées, la façon dont elles ont été surmontées, …
     
  2. Entretien avec les membres de la commission de soutenance : il importe, à ce stade, d’adopter la distance nécessaire pour pouvoir porter un regard critique sur son propre travail, de se donner les moyens d’entendre d’éventuelles objections et, sans céder sur des convictions qui seraient fondées, de permettre que soit engagée une véritable discussion avec les membres de la commission.

 

Téléchargez la fiche  PES - UE4. Recherche et pratiques professionnelles

A+A-
Envoyer par mail Imprimer