Nouveau site internet

Collection Auzoux

La collection botanique, anatomique, animale de modèles clastiques de l'INSPE Paris signé Dr Auzoux : fleurs, champignons, reptiles, oeil humain, écorché...

Collection Auzoux de l'INSPE

Au 1er janvier 2016 un projet de restauration, de conservation et de valorisation de la collection Auzoux de l’INSPE Paris a été lancé et s'est poursui au cours de l’année 2017.

Ce projet fait suite à l’exposition "Plus vrai que Nature" organisée en 2015 autour des modèles pédagogiques de la collection de l’INSPE. Dans le cadre de cette exposition, des interventions de nettoyage et de petites restaurations avaient permis la mise en valeur de certaines pièces botaniques et mycologiques.

Afin de poursuivre cette démarche de conservation et de valorisation, une évaluation de l’état de la collection complète a été réalisée en 2016 et des travaux de restauration ont déjà permis de remettre en état la collection botanique soit 39 modèles produits dans les établissements Auzoux à partir de 1869, dont 28 clastiques (démontables).

L'histoire de la collection

1830 :

À partir des années 1830, le Dr Auzoux crée une véritable révolution en inventant des modèles anatomiques — animaux comme végétaux — en papier mâché. Réalistes malgré leur échelle agrandie, manipulables et bien plus résistants que les anciens modèles en cire, les modèles du Dr Auzoux vont démocratiser l’accès à la Biologie. Dans chaque modèle, des pièces s’imbriquent parfaitement, s’ouvrent, se détachent et se remettent en place avec facilité, le tout retenu par un astucieux système de crochets et de tiges métalliques. La dissection se fait ainsi à une échelle alors inconnue, sans risque et autant de fois que voulu. Le succès sera français mais également international.

À la fin du 19e siècle, les préoccupations éducatives en Biologie sont essentiellement utilitaristes et économiques. Les modèles en papier mâché du Dr Auzoux reflètent ainsi l’air du temps : anatomie et développement des plantes cultivées, anatomie et maladies des animaux d’élevages, identification des champignons comestibles ou vénéneux. Passionné d’Anatomie et de Zoologie, le Dr Auzoux développe également une approche comparative et cladistique : séries de cœurs, de cerveaux et d’estomacs d’animaux, corps de singes et de chevaux. Le corps humain, enfin, occupe une place de choix avec des modèles agrandis de la plupart des organes et des modèles « sur pied » de tailles — et donc de prix — variés.

1880-2010

Dans les années 1880, les Écoles Normales acquièrent la quasi-totalité des modèles pédagogiques disponibles. À Paris, ils seront manipulés par les enseignants et les étudiants jusque dans les années 2000. Les modèles en plastique, plus résistants, moins chers et plus conformes aux programmes d’aujourd’hui finissent par les suppléer.

2010

La place se fait rare dans les laboratoires de Biologie de l’IUFM et du tri est engagé. Les modèles Auzoux sont gris, poussiéreux, encrassés et déchirés, mais sont sauvés in extremis de la poubelle. L’état des lieux révèle que la totalité des modèles d’anatomie végétale ainsi que des champignons a du être acquise par l’École Normale d’Auteuil 130 ans plus tôt, complétés par quelques pièces animales, un corps humain de 1m80 et les séries de cerveaux et d’appareil circulatoire.

2012

En 2012, le Pr Christophe Degueurce de l’École Vétérinaire de Maison-Alfort et conservateur du Musée Fragonard se penche sur l’histoire du Dr Auzoux, sur les techniques qu’il a inventés et sur sa démarche industrielle. I1 réalise le livre « Corps de Papier » (éd. La Martinière) et l’illustre avec de nombreux modèles issus de la collection de l’ESPE.

2014-2015

L’idée émerge de valoriser la collection. Une exposition est programmée sous l’impulsion de l’Action Culturelle de l’ESPE. Un financement interne de 5000 € permet d’engager une session de nettoyage d’une semaine (en septembre 2014, par Pauline Morio et Ségolène Walle). Une dizaine de pièces ont pu ainsi être dépoussiérées et décrassées sans pour autant être restaurées.

Avril 2015-Juin 2015

L’ESPE présente la grande majorité de ses spécimens dans le cadre d’une exposition intitulée « Plus vrai que Nature » sur les sites des Batignolles et Molitor. Le Musée de l’Ecorché (Le Neubourg), dédié au travail du Dr Auzoux, ainsi que le Musée Fragonard (Maisons-Alfort), dont le Pr Degueurce est conservateur, participent à l’élaboration de l’exposition. Le 2 juin 2015, le vernissage de l’exposition est l’occasion de présenter la collection au Pr Barthélémy Jobert, président de l’Université Paris Sorbonne.

Enjeux et justification du projet Auzoux

Le projet de valorisation de la collection AUZOUX a pour but la restauration, la conservation et l’exposition des modèles.

Les spécimens manipulés et utilisés par les formateurs et les étudiants depuis plus d’un siècle se sont abimés, écaillés et parfois cassés au cours du temps. La restauration de ce papier est un art difficile qui nécessite une très grande expertise. L’objectif de cette restauration est de redonner à toutes les pièces de la collection leur couleur et leur aspect originel.

Pauline Morio et Caroline Marchal, deux restauratrices de renommée internationale spécialisées dans la restauration d’objets d’arts, d’objets scientifiques et d’arts graphiques et notamment intervenues dans la restauration du modèle anatomique de Cheval du musée Fragonard et du petit homme du MNHN ; sont chargées de redonner vie aux modèles de la collection AUZOUX.

La conservation et la sécurité des pièces de la collection sont un enjeu majeur. Les objectifs de cette conservation sont de mettre en place des modalités de préservation optimale comme des espaces de stockages adaptés. Un aménagement d’un espace au site des Batignolles est par ailleurs prévu.

Les pièces de la collection AUZOUX devraient pouvoir être valorisées et exposées une fois que celles-ci auront été restaurées, conservées et mises en sécurité. Plusieurs réflexions autour de la mise en valeur de la collection sont prévues :

  • expositions permanentes de certaines pièces sur les sites de l’ESPE
  • expositions semi-permanentes sur les sites de l’ESPE
  • expositions universitaires, de durées variables, en dehors de l’ESPE (à l’université Paris Sorbonne, Sorbonne Universités...)
  • prêts aux musées en dehors du monde universitaire.

Rapport d'intervention et galerie d'images Auzoux

Toutes les modélisations 3D de la collection botanique et champignons de l'ESPE sont désormais visibles sur Sketchfab. Ci-dessous une galerie photos ainsi que quelques exemples de représentations 3D.

Le rapoort d'intervention de restauration est disponible ci-dessous :

Rapport_intervention_Restauration_Collection_botanique.pdf

Restauration des modèles pédagogiques botaniques du Docteur Auzoux :

 

Visualisation 3D : Fleuron de chrysanthème

 

 

 

Visualisation 3D : Graine de chêne germée

 

 

 

Inventaire et représentativité de la collection Auzoux

Champignons, botanique et collection d'anatomie comparée : l'INSPÉ Paris dispose d'une grande variété de modèles Auzoux. Retrouvez ci-dessous l'inventaire et la représentatitivité de la collection.

* : modèles dépoussiérés lors de l’opération de septembre 2014 

CHAMPIGNONS (100 % de la collection à l’INSPÉ)

Collection de 25 spécimens de champignons avec support (1862) * Collection de 12 spécimens de champignons avec support (1862) *

 

 

BOTANIQUE (98 % de la collection à l’INSPÉ)

Giroflée fleur * Giroflée silique Œillet — fleur seule (1869) * Œillet — fruit avec graines (1869) Pois de senteur — fleur seulement (1869) Pois de senteur — gousse avec ovules (1869) Pois de senteur — gousse à l’état voisin de la maturité (1869) Fleur complète de campanule (1869) Chrysanthème réceptacle avec graines Chrysanthème fleuron Lys — fleur seule (1869) * Muflier — fleur seule () 869) * Muflier — fruit et graines (1869) Belladone — fleur (1869) Belladone — fruit à l’état de maturité (1869)

 

 

Fleur de douce-amère (1869)

 

 

Jusquiame — capsule (1869) Rumex (oseille) — fleur (1869) Rumex (oseille) — graine à l’état de maturité (1869) Fuchsia — fleur seule (1869) *

 

Ancolie — fruit avec les carpelles (1869) Fruit de l’if (1869) Grain de blé (1869) Epillet de blé (1884) Gland, fruit du chêne (1869) Gland germé, débarrassé de ses enveloppes (1869) Cerise à l’état de maturité (1869) Groseille (1869)

 

 

Fraise (1869)

 

 

Mûre (1869) Consoude — fleur (1869) Melon — fleur mâle (1869) * Melon — fleur femelle (1869) Mousse — fleur de polytric commun (1869) Bois, fragments de tige ligneuse (1869)

 

COLLECTION D’ANATOMIE COMPAREE (50% de la collection à l'INSPÉ)

Cerveaux

Cerveau du rat (1858) Cerveau du chat (1858) Cerveau de l’oie (1858) Cerveau de vipère (1858) Cerveau de tortue (1858) Cerveau de raie (1858) Cerveau de carpe (1858)

Appareils circulatoires (65 %)

Cœur de l’huître (1858) Cœur du serpent (1858) Cœur du crocodile (1858) Cœur de la tortue (1858) Cœur de la carpe (1858) Cœur de doris (858) Cœur de seiche (1858)

Hommes et organes humains

Modèle d’homme complet de grandeur naturelle (1m82cm). Œil

Types d’animaux

Hanneton (1844) Dindon (1858) Ver à soie (1848) Tête de vipère (1858) Œuf d’épiornys (1858) Pied du cheval (1844)

L'ensemble des modélisations 3D de notre collection (botanique et champignons) est visible sur Sketchfab.