M1 – UE1. Apprentissages langagiers et culture humaniste à l’école primaire

Responsables : Bertrand PLEVEN – Valérie DREVILLON

 

 

Contenus des enseignements

La construction de connaissances disciplinaires et didactiques en Français, Histoire – Géographie, Langues vivantes étrangères et Arts se fera selon l’organisation suivante : des cours magistraux (CM) et des Travaux Dirigés (TD). 


Français 

L’enseignement se déroule sur 31 séances : 12 séances de CM et 19 séances de TD. 
Les objectifs de cet enseignement sont d’apporter aux étudiant.e.s les savoirs nécessaires en matière de :

  • maitrise de la langue écrite : il s’agit de renforcer les compétences de base en lecture de textes appartenant à différents genres et champs (littéraire, sociologique, poétique, philosophique, historique, etc.) ainsi qu’en rédaction (analyse d’un corpus de textes) ;
  • domaines relatifs à la langue : il s’agit de raviver et renforcer les connaissances en grammaire, orthographe, vocabulaire et phonologie ; 
  • didactique des différentes sous-disciplines du Français : il s’agit d’introduire à la compréhension et à l’élaboration de différentes démarches d’enseignement en lecture, écriture, oral, grammaire, orthographe, vocabulaire.


Histoire – Géographie 

L’enseignement se déroule sur 10 séances (évaluation et correction comprises) à parité entre Histoire (2 séances de CM / 2 séances de TD) et Géographie (2 séances de CM / 2 séances de TD).

L’objectif de ces séances est triple :

  • renforcer les connaissances de base ;
  • comprendre les démarches essentielles aux raisonnements en Histoire et en Géographie ;
  • sensibiliser aux attendus des programmes des cycles 1, 2 et surtout du cycle 3.

En Histoire sont ainsi abordées les questions ayant trait aux sources, à la mise en ordre chronologique des faits historiques (construction de frise) et au récit historique.

En Géographie, sont successivement interrogés et travaillés : le paysage et l’appréhension des pratiques spatiales propres à l’habiter (notion centrale dans les programmes, notamment ceux du cycle 3)..

Du point de vue pédagogique, l’enseignement est articulé en cours magistraux qui se donnent pour objectif de dresser les axes problématiques et donner les grands repères et en travaux dirigés, qui impliquent de plus petits groupes, prenant la forme de travaux pratiques mettant les étudiant.e.s en situation d’activité et de production (croquis, frise, présentation d’un corpus de sources historiques, production de cartes mentales… ).


Didactique des langues vivantes étrangères

L’enseignement se déroule sur 8 séances : 2 séances de CM et 6 séances de TD. 
Les objectifs de cet enseignement sont :

  • former à l'approche actionnelle ; 
  • former les étudiant.e.s à l'élaboration d'une séquence de et en langue vivante en respectant l’approche actionnelle et avec la mise en place d'une tâche finale numérique;
  • former aux spécificités de l'enseignement des langues vivantes étrangères dans le premier degré

La formation s’articule autour de l’élaboration d’un projet numérique en Langues vivantes étrangères. Sont notamment abordées les différentes activités permettant de soutenir l'apprentissage d'une langue vivante étrangère, dans le respect du Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues et des programmes. Plusieurs supports pédagogiques sont aussi présentés dans le but de servir l'enseignement des langues étrangères ainsi que pour permettre aux étudiant.e.s de consolider et enrichir leur niveau en langue.


Arts (Arts plastiques – Éducation musicale)

L’enseignement se déroule sur 16 séances à parité entre Arts plastiques (2 séances de CM / 8 séances de TD) et Éducation musicale (2 séances de CM / 8 séances de TD).
L’objectif de cet enseignement est de permettre aux étudiant.e.s de concevoir et mettre en œuvre un enseignement artistique, dans les trois cycles de l’école, fondé sur la pratique des élèves, individuelle ou collective, dans une approche sensible, réfléchie et en lien avec les références culturelles des domaines artistiques.

La formation vise à :

  • expérimenter différents moyens d’expression artistique et découvrir les pratiques et démarches de création dans la perspective  de leur mise en œuvre dans le contexte de la classe ;
  • amener à relier la pratique des élèves à des démarches artistiques passées et actuelles, à travers un lien signifiant entre la pratique des élèves et la rencontre avec les œuvres ;
  • aborder des thématiques variées et transversales, permettant d’articuler entre eux plusieurs domaines disciplinaires du premier degré.

Au stade de cette 1ère année du master, un approfondissement est mené sur la question de la diversité des pratiques artistiques par le biais de mises en situation des étudiant.e.s eux.elles-mêmes.


Option

L’enseignement se déroule sur 10 séances : 3 séances de CM et 7 séances de TD.
Il vise à préparer à l’épreuve orale de « Mise en situation professionnelle » dans l’un des domaines d’enseignements choisi par l’étudiant (Histoire, Géographie, Enseignement Moral et Civique, Arts plastiques, Éducation musicale, Histoire des arts, Langues vivantes étrangères).

L’objectif de cet enseignement est double : 

  • apporter une aide dans la constitution progressive du dossier qui doit être remis au jury, depuis le choix du sujet et le conseil des lectures indispensables, jusqu’à la sélection des documents, la synthèse des idées et l’organisation de la séquence pédagogique. Ce dossier porte sur un sujet librement choisi au regard des enjeux et contenus des programmes de l’école.
  • effectuer une mise au point sur les contenus des programmes et les connaissances nécessaires à leur appréhension, ainsi qu’un suivi en TD dans la rédaction des dossiers.

Cet enseignement s’accompagne d’une préparation spécifique à l’épreuve orale, par une méthodologie adaptée et notamment par la voie d’un oral blanc pour les étudiant.e.s admissibles.

Les descriptifs des options par domaine d’enseignement sont consultables sur le lien suivant :  https://www.inspe-paris.fr/article/epreuve-orale-concours-recrutement-professeur-ecoles-crpe
 
 


Modalités d’évaluation (contrôle continu)

L’UE est évaluée par les formateur.rice.s de l’UE. L’évaluation porte sur chacun des domaines d’enseignements, le français comptant pour 46% de la note globale de l’UE, chaque autre enseignement comptant pour 18% de la note globale de l’UE.

Précisions

- En Français, l’évaluation repose sur 2 notes :

  • l’une, comptant pour 30% de la note totale, résulte d’un devoir sur table d’une heure organisé sur l’horaire de TD prévu dans l’emploi du temps et porte sur les connaissances en langue (grammaire, orthographe…)
  • l’autre, comptant pour 70% de la note totale, est obtenue par le biais d’un devoir sur table de deux heures commun à tous les groupes de M1 et porte sur les connaissances des étudiant.e.s en didactique.

- En Histoire – Géographie, l’évaluation comporte 3 travaux :

  • deux travaux (un en Histoire, un en Géographie) réalisés dans le cadre des séances de TD et comptant chacun pour 25% de la note totale. Chaque formateur.rice organise cette évaluation au sein de son cours selon des modalités précises clairement présentées à ses étudiant.e.s lors du 1er TD.
  • un devoir sur table d’une durée de 1h30 effectué en fin de semestre et comptant pour 50% de la note totale. Ce devoir  permet d’évaluer les acquis en termes de connaissances et de capacités, en Histoire et en Géographie. L’ensemble du contenu des CM et des TD peut être soumis à évaluation dans ce travail

-En Didactique des langues, l’évaluation repose sur 2 notes orales :

    Chaque note est attribuée dans le cadre d’un projet de groupe élaboré par les étudiant.e.s : 

  • La première note porte sur la mise en voix d’une vidéo en langue étrangère. Dans le cadre du projet numérique, les qualités linguistiques et phonologiques en langue étrangère sont évaluées. 
  • Les étudiant.e.s effectuent ensuite une présentation et une restitution du travail de groupe en classe entière. Il s’agit, en français dans un premier temps, d’exposer des pistes didactiques permettant d’exploiter le projet vidéo effectué pendant les séances de cours puis, en langue cible, de proposer une mise en situation d’une activité.

-En Arts, l’évaluation repose sur une note :
Un tirage au sort, réalisé par les formateur.rice.s, détermine laquelle des deux disciplines (Arts plastiques ou Éducation musicale) fait l’objet de l’épreuve. Les étudiant.e.s sont informé.e.s de la discipline sur laquelle ils sont évalué.e.s une semaine avant l’examen qui se tient lors du dernier TD (voir ci-dessous pour les modalités respectives).

En Arts plastiques
Les étudiant.e.s produisent une analyse critique (orale ou écrite) d’une ou plusieurs productions réalisées en cours ou chez soi. 
Cette présentation permettra à l’étudiant.e de témoigner de compétences de deux ordres :

  • maitrise des savoirs disciplinaires (P1)
  • maitrise de la langue française à des fins d'enseignement et de communication (P2)  Chaque formateur.rice organise cette évaluation au sein de son cours selon des modalités précises clairement présentées à ces étudiant.e.s en début de période.

En Éducation musicale
A l’issue de l’écoute de deux extraits musicaux (le premier travaillé en cours, le second inconnu), l’étudiant.e est invité.e à rédiger un court commentaire pour chacun d’eux établissant un lien entre ressenti et éléments musicaux saillants susceptibles de constituer des activités mises en œuvre avec la classe.

Pour cela, il.elle pourra notamment s’appuyer sur la maitrise des notions suivantes :

  • Paramètres du son (hauteur, durée, intensité, timbre)
  • Tempo, pulsation, rythme
  • Mélodie, accompagnement
  • Organisation musicale (superposition, répétitions, ostinato, forme)

Chaque formateur.rice organise cette évaluation lors du dernier TD.    
  Le devoir permettra à l’étudiant.e de témoigner des compétences suivantes :

  • maitrise des savoirs disciplinaires (P1)
  • maitrise de la langue française à des fins d'enseignement et de communication (P2) 

 


Modalités d’évaluation (contrôle terminal)

L’évaluation porte sur chacun des domaines d’enseignements, le français comptant pour 46% de la note globale de l’UE, chaque autre enseignement comptant pour 18% de la note globale de l’UE.

Précisions

-Français
L’épreuve porte d’une part sur les connaissances en langue (grammaire, orthographe, lexique), et d’autre part sur une question de didactique en lien avec les programmes de l’école maternelle et élémentaire.
Durée : 2h

-Histoire – Géographie
Les étudiant.e.s sont confronté.e.s à un ensemble documentaire en histoire ou en géographie concernant un thème traité en TD ou en CM. À partir des supports documentaires, il.elle.s doivent répondre à des questions permettant d’évaluer leurs acquis en termes de connaissances et de capacités. L’ensemble du contenu des CM et des TD, décliné ci-dessous sous une forme synthétique, peut être soumis à évaluation dans ce travail.
Durée : 1h

Capacités requises :

  • Faire un croquis géographique (http://www.clg-hautiers-marines.ac-versailles.fr/IMG/pdf/Realiser_un_croquis_de_paysage.pdf)
  • Lire et analyser une carte ou un extrait de carte topographique
  • Utiliser les SIG (Géoportail, Googlemaps/Googleearth)
  • Faire une frise chronologique
  • Produire un récit historique
  • Comprendre et analyser un document source et un document outil en histoire et en géographie

Connaissances requises :

  • Maîtrise des éléments essentiels nécessaires à l’enseignement du programme d’histoire et de géographie des classes de CM1-CM2
  • Maîtrise des notions suivantes (géographie) : paysage, habiter, mobilités.
  • Maîtrise des notions suivantes (histoire) : récit providentiel/récit républicain, source, période historique

-Didactique des langues vivantes étrangères
Le contrôle terminal consiste en un oral de 20mn (après préparation de 20mn) pendant lequel les étudiant.e.s sont amené.e.s à lire un album de jeunesse en langue étrangère, puis à en présenter des pistes d’exploitation pédagogiques. Les albums de jeunesse proposés seront choisis en amont par les examinateur.rice.s. Les étudiant.e.s pourront choisir le cycle pour lequel il.elle.s souhaitent didactiser l’album. Sont évaluées la qualité phonologique en langue ainsi que la capacité des étudiant.e.s à faire des choix pédagogiques dans le respect de l’approche actionnelle.

 
-Arts
Un tirage au sort détermine laquelle des deux disciplines (Arts plastiques ou Éducation musicale) fait l’objet de l’épreuve (voir ci-dessous pour les modalités respectives). 

Arts plastiques
A partir d’un dossier comportant des reproductions d’œuvres et de réalisations d’élèves faites en Arts plastiques, il s’agit de répondre de manière documentée, réfléchie et argumentée, à deux séries de questions portant sur les œuvres et démarches d’artistes ainsi que sur des pratiques d’enseignement en lien avec ces œuvres et démarches, en maternelle et cycles 2 et 3.  
Durée : 2h

Les œuvres du dossier sont accompagnées d’informations sur les artistes (biographie, explication brève de leur démarche, quelques définitions). Ce qui importe n’est donc pas d’avoir une connaissance exhaustive ou experte du champ des Arts plastiques. Les œuvres présentées seront sans doute inconnues pour la plupart des étudiant.e.s.  Ce qui importe est de faire preuve de ses capacités à décrire et analyser les œuvres présentées en mobilisant ses connaissances et en utilisant un vocabulaire spécifique.

Pour se préparer à cet exercice :

  • Une expérimentation personnelle des outils et de quelques mediums et procédés souvent utilisés dans les classes sera utile. On peut pour cela s’appuyer sur les ouvrages de la partie 1 de la bibliographie.
  • La connaissance des programmes et des démarches d’enseignement en maternelle et aux cycles 2 et 3 est indispensable pour savoir mettre en lien les démarches artistiques avec des démarches d’enseignement.
  • Se documenter sur les arts plastiques, les pratiques actuelles comme celles du passé.

Éducation musicale

A l’issue de l’écoute d’un extrait musical, l’étudiant.e est invité.e à rédiger un court commentaire (1 page) décrivant les différents éléments musicaux saillants susceptibles de constituer des activités mises en œuvre avec la classe.
Pour cela, il.elle pourra notamment s’appuyer sur la maitrise des notions suivantes :

  • Paramètres du son (hauteur, durée, intensité, timbre)
  • Tempo, pulsation, rythme
  • Mélodie, accompagnement
  • Organisation musicale (superposition, répétitions, ostinato, forme)

Le devoir permettra à l’étudiant.e de témoigner des compétences suivantes :

  • Maitrise des savoirs disciplinaires – P1
  • Maitrise de la langue française à des fins d’enseignement et de communication – P2

Durée : 1h (travail en autonomie avec matériel d’écoute fourni)


Téléchargez la fiche M1 – UE1. Apprentissages langagiers et culture humaniste à l’école primaire

A+A-
Envoyer par mail Imprimer